Loading...
Latest news

Les Cyclades

Les  Îles de la mer Egée, dont on a des images riantes et colorées – maisons blanches, mer bleue, ciel lumineux – sont en fait des terres arides dans une mer difficile. Cette pauvreté ne gâche nullement leur beauté. Les plages de sable, la variété des paysages et la douceur du climat en font un cadre idéal pour les vacances.

La région la plus ventée de Grèce est desservie par des ferries qui viennent pour la plupart du Pirée, et au gré de ses coups de Cœur, on pourra faire de nombreuses étapes. On viendra ici de préférence en mai, juin ou septembre, et a l’occasion des fêtes religieuses, notamment le 15 août a Tinos.

Habitées depuis le Ille millénaire avant notre ère, les Cyclades ont connu une brillante civilisation, dont les « idoles cycladiques» sont les témoins. On en verra de beaux exemples au musée de Naxos et au musée Goulandris â Athènes. Les Cyclades, «les Îles rangées en cercle» autour de Délos, s’unirent pour former une ligue, dont Athènes prendra la tête. Plus tard, elles passèrent sous la domination romaine, vénitienne au Moyen Age et turque. Les îles redevinrent grecques au moment de la guerre d’Indépendance. Aujourd’hui, la capitale est Ermoupoli, â Siros.

L’architecture unique de maisons blanches, de chapelles, de pigeonniers et de moulins est connue par plus d’une photographie. Chaque Île a son vieux village, Chora, construit a l’écart du port pour se protéger des incursions des pirates. Les habitants ne les ont pas désertés; aux touristes, ils proposent un logement, des vins, des éponges, mais aussi des objets d’art populaire sculpture, broderie, tissage, céramique, et leur production vinicole.

Les plus connues des Cyclades sont certainement: au centre de l’archipel Mykonos et Délos, au sud Santorin, ou encore Naxos et Paros (ces Îles sont traitées a part. Voir plus loin). On pourra s’arrêter dans l’une des 24 Îles habitées, notamment à:Au sud-est de Naxos, Amorgos était tres prospere vers 2000 av. J.-c. Les ruines de plusieurs cités antiques sont visibles a Minoa gymnase, stade, temple à Apollon), Arkessini (ville et cimetière), Egiali (fortifications et stade). Le port de Katapola est relié à l’autre port de l’Île, Egiali, par un calque, et à la ville d’en-haut par un bus. Chora possède un petit musée archéologique, d’anciens moulins à vent, et les ruines d’une forteresse.

Vous verrez également la minuscule chapelle d’Haghios Fanourios; et sur la place principale, vous trouverez des silhouettes découpées pour les théâtres d’ombres. A peine à 1 km vers l’est, ne manquez pas de vous rendre au monastère de la Chozoviotissa , fondé au XI s. dans ce site superbe. Le matin, les moines offrent aux visiteurs boissons et confiseries, puis ils font visiter l’église qui possède un trésor d’icônes et de manuscrits. Les plages de Paradissia, Arkéssini, Faros invitent à la baignade et à la pêche.

Andros

Au nord de Tinos, Andros a une végétation de pins, d’oliviers, de figuiers, d’orangers et de vignes, qui en font une des Îles les plus verdoyantes de l’archipel. Le chef-lieu, établi sur un promontoire de la côte orientale, possède de belles demeures, un musée naval, un musée archéologique, et un musée d’Art moderne * de la fondation Goulandris. Tous trois intéressants.

Près de Gavrio (à 2,5 Km au nord-est), on remarque une tour ronde haute de 5 étages, de l’époque byzantine. L’Île est aussi connue pour ses sources d’eau minérale, ses vignobles, ses pigeonniers, et ses plages: Batsi, Nimborio, et Korthio près d’un village médiéval.

Ios

Ile complètement dénudée, au sud de Naxos, Ios est une destination à la mode, avec ses boîtes de nuit, et sa belle plage sur la baie de Mylopitas: seules attractions, en dehors des 400 chapelles et des ruines du château vénitien du XV s.

Milos

Comme Santorin, Milos est un ancien volcan. Dans l’Antiquité, ses habitants exploitaient l’obsidienne; aujourd’hui, ils exportent du sel et d’autres minéraux. Le port d’Adamas, sur la côte orientale, apparaît au fond d’une rade très sure, encadrée de falaises. Visitez son église Haghia Triada, ornée de belles icônes. Puis rendez-vous à Plaka (5 km) et montez à l’ancienne acropole, près de laquelle la fameuse statue de Vénus (aujourd’hui au musée du Louvre) fut découverte en 1820; elle fut alors achetée par Dumont d’Urville et offerte au roi Louis XVIII. On remarque les restes d’un temple et d’un théâtre. En prenant le chemin de Trypiti (vers le sud), on peut voir des catacombes de l’époque paléochrétienne (II » s. apr. J .-C.). Belles plages au sud d’Adamas, Provotas et Paliochori. Prenez le bateau qui fait le tour de l’Île, c’est un bon moyen pour voir les formations volcaniques de Glaronissia.

Sifnos

Sifnos était célèbre dans l’Antiquité pour ses mines d’or, et le Trésor qu’elle offrit au sanctuaire de Delphes. A l’ouest de Paros, l’Île est encore riche de paysages verdoyants plantés d’oliviers.

Du port de Kamarès, des bus conduisent au chef-lieu (6 Km) Apollonia et dans les autres villages (Artemonas, Exambela), qui ont conservé leurs moulins à vent. Les habitants, accueillants, produisent des poteries et des couvertures de laine. A Apollonia, vous verrez sur la place principale un petit musée d’Art populaire, et l’église Haghios Sotiros décorée de fresques. Sur la côte orientale, Kastro, l’ancienne capitale, garde son atmosphère médiévale, avec ses fortifications et les restes d’un château vénitien. Au sud, à l’extrémité de la baie d’Apokofto, le monastère de Chrysopi est le lieu de grandes festivités au début du carême.

Au sud-ouest, la plage de Platis Yalos est réputée être la plus belle de toutes les Cyclades, mais vous ne vous y retrouverez pas seul.. .

Siros

En face de Tinos, Siros est le chef-lieu des Cyclades.Ermoupoli , « Ville d’Hermès», dieu du commerce, fut très prospère au XIX s. comme en témoignent ses demeures patriciennes aux balcons de fer forgé. La « petite Milan» s’étage sur deux collines hautes et pentues, couronnées par les deux cathédrales, romaine à gauche, orthodoxe à droite. La place Miaoulis, dallée de marbre, entourée de bâtiments dus à l’architecte Ziller, est le lieu de la promenade traditionnelle en soirée et de concerts le dimanche après-midi. On y assistera en s’arrêtant à l’un des cafés: vous y dégusterez d’excellents mezedes. Le long du port, les marchands vendent une spécialité orientale, les loukoums, dont la recette fut apportée par les réfugiés grecs de Chio.Siros possède plusieurs plages de sable, dont la plus populaire est celle de Galissas (taverne), Kini, Foinika, Poseidonia

Tinos

A mi-chemin entre Mykonos et Andros, Tinos attire une foule immense de pèlerins lors des fêtes de la Vierge (25 mars et 15 aout). Une icône miraculeuse, couverte d’ex-voto et de pierreries, est conservée dans l’église en marbre blanc de la Panaghia Evanghélisteria (Notre-Dame-de-I’ Annonciation), en haut de la ville. Des galeries-musées ouvrent sur le portique devant le sanctuaire et dans les ruelles avoisinantes, les marchands de souvenirs religieux proposent des icônes… En dehors de ces deux dates, Tinos est une Île calme; ses charmants villages, et ses pigeonniers vénitiens sont des exemples intéressants d’architecture populaire. Au-dessus de la ville, les religieuses du monastère Kehrovouni réalisent des broderies. La randonnée jusqu’à la citadelle Santa Elena au sommet de l’Exomvourgo récompense les marcheurs par un beau panorama. A pyrgos (33 km au nordouest), les artisans sculptent des objets dans le marbre vert des carrières encore exploitées; tout près, la plage de Panormos est l’une des plus belles de l’Île.

RENSEIGNEMENTS UTILES

Aéroports: à Milos, Mykonos, Paros, Santorin.

Ferries: tous les matins des bateaux quittent le Pirée pour desservir la plupart des Îles: Amorgos (lOh), los (6h à IOh), Milos (7h), Sifnos (6h), Siros (4h30), Tinos (5h); les agences sur le port vendent les billets aller; vous achèterez le billet de retour dans la dernière Île ou vous passerez. A chaque escale, commencez par demander les horaires, pour établir la suite de votre programme. Au port de Rafina à l’est d’Athènes, il existe d’autres lignes de ferries pour: Andros (3h), Mykonos, Naxos, Paros, Siros, Tinos.